Historique

Le mouvement des Cursillos est né en Espagne à la suite d’un pèlerinage  vers St-Jacques- de-Compostelle à la fin des années 1940. Et depuis ces temps, le  Mouvement a pris la route vers les cinq continents du globe terrestre. On chiffre le nombre d’hommes et de femmes qui ont vécu cette expérience à au-delà de 45 millions de personnes.

Le Mouvement des Cursillos est reconnu comme cellule d’Église dans 1500 diocèses répartis dans 60 pays.

Le premier cursillo francophone au pays s’est vécu à Sherbrooke, Québec, en 1965.

Ici, en Outaouais, le mouvement des Cursillos a fêté ses 40 ans en 2016. Son implantation en Outaouais s’inscrivait dans un vaste esprit de renouveau qui soufflait après le concile Vatican II, la création du nouveau diocèse de Gatineau-Hull, la nouvelle catéchèse et  des formations en théologie.

Les premiers à vivre le Cursillo dans l’Outaouais furent ces laïcs qui avaient participé, pour la plupart, à la formation des Foyers Notre-Dame, un mouvement spirituel pour les couples, aux cours de théologie et à des communautés de base.

Les Cursillos se sont déroulés en plusieurs endroits au cours des années. Mentionnons  Katimavik  pour les Cursillos du printemps et de l’automne et le motel Le Normandie à Orléans pour ceux de l’hiver. Suivirent  le monastère des Pères Rédemptoristes à Aylmer, le motel Weston à Hull, Le Centre de l’Amour à Plantagenet, La Maison Bruyère à Aylmer et le retour au Centre de l’Amour.

Nous sommes privilégiés d’avoir eu pendant plusieurs années le même animateur spirituel depuis son origine en la personne du père Nazaire Auger. Par son ouverture, il a toujours cru en la mission particulière de chacun et chacune. Il a grandement contribué à la vitalité des Cursillos en Outaouais.

En septembre 2012, c’est l’abbé Charles Mignault qui est devenu l’animateur spirituel. En octobre 2016, c’est René Ouellet, un laïc, qui prend la relève dans ce rôle. En 2017, Agathe Parisien se joint à lui  pour former le premier couple animateur spirituel en Outaouais. Les communautés cursillistes sont situées dans les diocèses  de Pembroke (communauté de Bryson), de Gatineau et d’Ottawa (Alfred, Hawkesbury et Ottawa).