Nazaire ( 1925 – 2017)

Cette page est dédiée au père Nazaire Auger cjm, le premier animateur spirituel des cursillos en Outaouais. Vous y trouverez des photos et de textes qui témoigneront de sa grande humanité.

      

À la Maison des Eudistes de Charlesbourg est décédé, le 13 novembre 2017 à l’âge de 92 ans, le Père Nazaire Auger fils de feu Lazare et de feu Alexina Richard.

Originaire de Sainte-Emmélie-de-Lotbinière, le père Auger fait sa formation à l’Externat St-Jean Eudes et obtient un baccalauréat et lettres, une licence en droit canonique à Rome et une licence en théologie dogmatique de l’Université d’Ottawa. Il fut incorporé à la Congrégation le 8 septembre 1950 et ordonné prêtre le 7 juin 1952.

Le Père Auger exerce son ministère en plusieurs endroits et dans diverses tâches. Il est d’abord professeur à l’Externat St-Jean Eudes de Québec (1955-60). En 1958, il devient directeur du Juvénat de Saint Cœur de Marie jusqu’en 1960. En 1960, il est nommé professeur au Séminaire de Charlesbourg puis déménage à Limbour (Outaouais) où il enseigne comme professeur de théologie jusqu’en 1968. De 1968 à 1973, il travaille en pastorale diocésaine au diocèse de Hull tout en exerçant son ministère à la paroisse Ste-Rose comme animateur à la pastorale à l’élémentaire. En 1973, il est nommé curé à la paroisse de Saint-Cœur de Marie de Québec jusqu’en 1975. Après quoi, il accepte d’être au service du Cursillo et Marriage Encounter des diocèses de Saint-Jérôme, Hull, Mont-Laurier et Joliette. En 1976, il donne naissance à de multiples groupes dont Porte Ouverte, Joie de vivre et Reflets et lumière. En 1984, il est nommé responsable des paroisses de Ste-Rose de Gatineau et Saint-Antoine de Val des Monts (Perkins) tout en demeurant responsable du Cursillo de l’Outaouais dont il demeure l’animateur spirituel durant 37 ans. En 1994, il devient curé des paroisses de Saint-Sixte, Montpellier et Ripon dans le diocèse de Gatineau-Hull jusqu’à son départ en 2013 pour la Maison des Eudistes de Charlesbourg.

On a reconnu en lui, un pasteur très proche de ses paroissiens, un homme de cœur, un bon serviteur de l’évangile. Son engagement dans le mouvement Cursillo l’a fait grandir dans sa foi selon ses propres paroles. L’attachement des Cursillistes à son égard est un témoignage évident de la qualité de son implication.

Le Père Auger laisse dans le deuil, outre les membres de sa communauté, son frère Jean-Paul, son frère feu René (prêtre), beau-frère Maurice Mailly (feu Monique), une belle-sœur Rose-Ange Hébert (feu Justin) et de nombreux neveux et nièces.

—————————————————-