Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



La foi en action
> Liste des Modèles en archives > Modèle de la semaine

Un modèle d'action

Prophètes de notre temps !

Modèles en archives

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.

 

Gilles Baril, Prêtre

Gilles Baril

Gilles Baril, ptre.


Un prêtre qui ne chôme pas:

- Curé de plusieurs paroisses

- Fondateur de deux mouvements de ressourcement

- Auteur de plusieurs livres

- Implication à fond dans
le mouvement des Cursillos


________________________________________________________________________________

"Voilà mon défi personnel:
semer la Joie, être apôtre dans la joie en mettant
beaucoup d'amour dans tout ce que je fais
et dans tout ce que je dis. "

Gilles Baril. ptre.

________________________________________________________________________________

Brève biographie de Gilles Baril

Gilles Baril est né le 21 juin 1955 à l'hôpital St-Luc d'Asbestos, à 18 heures.
Il fut baptisé le 26 juin à la paroisse Notre-Dame-de-Toutes-Joies.

LES PARENTS DE GILLES:

Thérèse et Alfred BarilSon père Alfred Baril est né le 26 novembre 1926.
Il est le fils d’André Baril et de Gracia Poirier.
Alfred est fils de cultivateur résidant à Ste-Sophie-de-Lévrad.
Il habite chez ses parents jusqu’à son mariage.

En 1952, Alfred déménage à Asbestos avec son épouse Thérèse.
Il travaille d’abord sur la construction
et ouvre une petite compagnie de portes et fenêtres.
En 1970, Alfred fonde une entreprise de portes de garages
« Les portes Baril " et en 1983, ses fils prendront la relève.
Alfred est un père généreux et très près de ses enfants qui sont sa plus grande fierté. Il se plaît à dire que ses enfants sont la plus grande réussite de sa vie.
Il est décédé le 21 décembre 2012.

La mère de Gilles, Thérèse Gagnon, est née le 28 juin 1932.
Elle est la fille de Clarina Brisson et d'Olivier Gagnon.
A l'âge de 15 ans, Thérèse se retrouve sur le marché du travail suite à un accident de son père qui s’est cassé les deux jambes.
Etant l’aînée d’une famille de dix enfants, elle devient le soutien de la famille.
Elle confiera, un jour, à Gilles: "J’ai eu une enfance dorée malgré la pauvreté".
Thérèse soutiendra toujours son époux dans l’ombre mais avec efficacité.
En 1977, suite à un stage pastoral à Asbestos,
Gilles invite sa mère à s’impliquer en paroisse.
Elle devient subséquemment : vice-présidente du conseil de paroisse, catéchète, présidente du comité des fêtes de la paroisse et occupe d'autres postes au Club d’Âge d’Or.
Thérèse faisait du bien tout autour d’elle dans la plus grande discrétion
et la plus grande simplicité.
Elle vivait comme une sainte sans le savoir.
___________________________________________________________________________

Le 30 juillet 1952,
ce fut un grand jour.

Alfred et Thérèse ont uni leur vie
par le sacrement du mariage.

Ils ont vécu leur Cursillo dans le diocèse de Sherbrooke en 1984,
Alfred, le 148e en février
et Thérèse le 149e en mars.
___________________________________________________________________________



Gilles
est le troisième d'une famille de sept enfants dont 5 frères et une soeur.

Jacques, l'aîné, est né le 7 mai 1953. Il est en couple avec Danielle Blouin
et père d’une fille Vanessa.
Il est responsable du département 'Les portes Baril" à Québec.

Roger est né le 18 juillet 1954. C’est l’artiste de la famille;
il est aussi un excellent cuisinier.

Denis est né le 10 juillet 1957, il est marié à Martine Leclerc
et père de 2 enfants: Mathieu et Dominic.
Il fut durant plusieurs années co-propriétaire avec son frère Jean de l’entreprise « Les Portes Baril ».

Jean est né le 10 juillet 1959. Il est marié à France Dion et père de 2 enfants:
Jean-Philippe et Carole-Anne.
Jean est au commande de l’entreprise familiale « Les Portes Baril ».
Depuis 1985, l’entreprise est établie à Victoriaville.

Claude est né le 1er juillet 1961, il est marié à Nathalie Caya et père de 3 filles: Alexandrine, Gabrielle et Florianne.
Il est médecin et chirurgien.

Isabelle est née le 3 juillet 1969. Elle est enseignante et habite Vancouver.
Elle est mariée à Éric Leclerc et mère de 2 filles: Katrina et Claudya.


Depuis sa naissance, Gilles était prédestiné à devenir prêtre.

Gilles pourrait dire qu'avant sa naissance,
il a été consacré,
mis à part pour l'oeuvre de Dieu.

Thérèse, sa mère,
lui révélera après son ordination
que durant sa grossesse,
elle avait la certitude
"qu'elle portait son prêtre".

Déjà elle l'avait donné à Dieu.


___________________________________________________________________________

Jeune, Gilles joue dans le sable, il construit des églises.
Il aime Dieu et veut devenir prêtre.
On lui fait cadeau d'imitation de vases sacrés et il joue à la messe.
Cependant des scrupules le hantent et il en parle à un prêtre au confessionnal.
Celui-ci lui demande: "Veux-tu faire un prêtre?" et il répond "oui".
Alors le prêtre lui dit qu'il a le droit de "jouer à la messe"
et il lui propose de lire la vie du pape Pie X qui disait la messe dans son enfance.


En 1967, à 12 ans, Gilles devient servant de messe et ira à l'église à bicyclette étant donné qu'il vivait à la campagne.


À 14 ans, avec ses économies, il achète sa première caméra qui ne restera pas inactive.


À 17 ans, en 1972, Gilles fait connaissance d'une communauté nouvelle qui vient de s'installer à Wotton et qu'on nomme: "La Terre".
C'est une école de spiritualité pour les jeunes sous la direction d'un professeur de la Polyvalente, Carl Neugebauer qui, lui-même est guidé par des moines de St-Benoît-du-Lac. Gilles devient alors membre de cette communauté avec quelques amis dont:
Donald Thompson et François Paré qui deviendront également des prêtres catholiques.


En 1972, Gilles quitte la famille pour étudier au Séminaire de Sherbrooke en compagnie de confrères qui fréquentent "La Terre".

En 1973 et 1974, Gilles vivra ses vacances à "La Terre" et sera responsable de la cuisine pour 40 à 60 personnes à part le personnel de la maison.
Les résidents sont des délinquants âgés entre 14 et 18 ans.
Ils font
parti de cette oeuvre sociale qui a pour but premier l'hébergement et la rééducation de ces jeunes.


Gilles termine son DEC au sein du Philosophat St-Charles qui est un centre de formation pour futurs prêtres.

___________________________________________________________________________

De 1974 à 1977, il sera étudiant au Grand Séminaire.
Gilles poursuit donc ses études à la faculté de théologie de Sherbrooke.

Gilles devient directeur du journal étudiant de la faculté, puis président du conseil étudiant l'AGETUS; c'est une expérience formidable pour un gars un peu timide et qui désire devenir prêtre.

En mai 1977, il devient stagiaire à la paroisse Notre- Dame-de-Toutes-Joies d'Asbestos.

___________________________________________________________________________

Le 29 mars 1979, Gilles est ordonné diacre.
Il se donne à Dieu par l'intercession de Notre-Dame-de-Toutes-Joies
et de la bienheureuse Katéri Tekakwitha, laquelle est consacrée à Dieu
par le voeu de chasteté.


La vie active d'un prêtre qui aime sa vocation


Le 12 avril 1980
c'est le grand jour,
l'ordination presbytérale de Gilles.

La célébration a eut lieu à Asbestos,
à la paroisse Notre-Dame-de-Toutes-Joies.
Sur la photo, l'abbé Gilles Baril pose fièrement
avec ses parents: Alfred et Thérèse Baril.

___________________________________________________________________________

D'Asbestos à Ascot, Gilles est nommé vicaire à la paroisse Précieux-Sang pour une durée de six ans.

Pendant ce temps il aura célébré près de 800 baptêmes
et présidé plus de 150 mariages.

Ce vicariat est pour Gilles une très belle école.

___________________________________________________________________________

En 1980, Gilles a co-animé une trentaine de "Fin de semaine" du mouvement "La Rencontre" au Buisson Ardent.

En 1981, son cheminement l'amène à fonder un mouvement de spiritualité,
"Les 'Mains Ouvertes" qui rassemblera plus de 450 personnes.
Ce mouvement débute par une "fin de semaine".
Gilles aura animé 41 de ces "fin de semaine".
Quatre communautés "Les 'Mains Ouvertes" seront fondées dans le diocèse.


En 1982 et 1983, avec l'équipe des "Mains Ouvertes", Gilles fonde
"Le Bon Samaritain".
C'est une maison d'accueil pour ex-détenus qui sera intégrée à une autre maison du genre
"La Traverse".

En 1992, le mouvement "Les 'Mains Ouvertes" est fusionné au "Mouvement des Cursillos".
___________________________________________________________________________

En février 1985,
Gilles adhère à une fraternité sacerdotale
" Jésus Caritas".


La spiritualité de Gilles devient imbibée du vécu et des écrits de Charles de Foucauld.

Depuis 2009, il est responsable des Fraternités "Jésus Caritas" dans le diocèse de Sherbrooke.

___________________________________________________________________________


Le 6 juin 1986, Gilles est nommé curé à La Patrie, Chartierville et Piopolis, tout en étant vicaire de Notre-Dame-des-Bois, Val-Racine et Woburn.
Puis, c'est l'intégration de Scotstown et Milan.
Cela devient un nouveau projet de regroupement de paroisses.
L'expérience durera 10 ans soit jusqu'en 1996.

En 1987, il devient membre du Conseil du Clergé du diocèse.

De 1991 à 2000, Gilles devient responsable des vocations religieuses et sacerdotales pour le diocèse.

De 1993 à 2000, il est nommé président de l'Association des vocations pour le Canada français.

___________________________________________________________________________

En 1996, Gilles est nommé curé à Ascot-Corner.
Aidé des membres de la famille spirituelle "Marie-Jeunesse",
on reconstruit la communauté paroissiale.
Suite à ce changement, la fréquentation à la messe du dimanche se multiplie et devient trois fois plus nombreuse.

___________________________________________________________________________


En 1998, il est nommé curé à Coaticook.
Un regroupement de paroisses se forme alors, St-Edmond,
St-Évangéliste et St-Marc de Coaticook avec St-Mathieu de Dixville St-Herménégile, St-Luc de Barnston, St-Wilfrid de Kingscroft et St-Henri de East-Hereford.
Ce regroupement portera le nom de la Paroisse Saints-Apôtres.
Gilles se plaît à dire qu'il vit un profond bonheur, entouré
d'une équipe extraordinaire de collaborateurs entièrement donnés pour le service de Dieu.

 

La grande aventure avec le Mouvement des Cursillos

L'abbé Gilles Baril a fait son Cursillo du 8 au 11 novembre 1979 en vue de l'animation spirituelle de la nouvelle communauté St-Grégoire dans la paroisse Notre-Dame-de-Toutes-Joies où il était en stage pastoral vers l'ordination presbytérale.

De 1996 à 2000, Gilles a animé des Cursillos avec André Belcourt comme adjoint spirituel. L'évêque lui a alors confié 5 paroisses dans le secteur de Coaticook, ce qui l'a obligé à abandonner ses animations aux Cursillos.
En 2009, c'est un retour mais de façon permanente... ce qui lui donne près de 40 Cursillos à son crédit.

 

En 2012, il prend la responsabilité nationale du Mouvement des Cursillos.

Gilles a mis par écrit un volume sur la nouvelle évangélisation et trois volumes dans lesquels nous retrouvons des homélies pour chaque dimanche des trois années liturgiques en vue de faciliter les partages bibliques lors des ultreyas sans prêtre.

___________________________________________________________________________


En 2014 Gilles dira:
"Je n'ai aucun mérite car j'aime vivre cette aventure...
Aujourd'hui je suis responsable de 20 paroisses de jadis
dans la MRC de Coaticook et dans le secteur de Stanstead, lesquelles sont maintenant regroupées en 3 paroisses...
J'ai eu la "job" malheureuse de mettre en vente 6 églises (5 sont vendus), ce qui me donne aujourd'hui 8 églises comme curé et 6 autres comme modérateur paroissial.
J'occupe mes loisirs dans l'écriture:
j'ai mis par écrit l'histoire de l'ensemble des paroisses où j'ai travaillé (32 paroisses de jadis à ce jour)
puis quelques écrits à saveur de roman sur le vécu en Église comme responsable des vocations
(de 1991 à 2000 dans le diocèse et de 1993 à 2000 comme président national pour les 22 diocèses francophones du Canada)
"

Gilles Baril, ptre



Bibliographie de Gilles Baril, ptre.


Bonheur au Quotidien

Roman d'interpellation vocationnelle

racontant le visage actuel de l'Église.
Édité en 1996 -
Auteur, Gilles Baril, ptre. - 193 pages

___________________________________________________________________________

De semaine en semaine...

Des réflexions sur une centaine de sujets d'actualité
ayant trait à la vie de l'Église et à la foi chrétienne.

En supplément : «Des histoires de curé. »
Édité en 2003 - Auteur, Gilles Baril, ptre. - 287 pages

___________________________________________________________________________


Semence d'espérance


Continuité de «Bonheur au quotidien».
Visage romancé du vécu à l'intérieur des unités pastorales.

Édité en 2000 - Auteur, Gilles Baril, ptre. - 183 pages
___________________________________________________________________________

 

De dimanche en dimanche
Une série de trois volumes souvent demandés est la publication de ses homélies d’un dimanche à l’autre tout au long de l’année liturgique (Année A).

L’auteur raconte des anecdotes et des histoires pour actualiser la Parole de Dieu à chaque dimanche.
C'est une belle suggestion pour aider les communautés en préparation des Ultreyas.

Ces volumes peuvent être utilisés pour ajouter un commentaire en regard de l’évangile du dimanche suivant

Édité en 2013 - auteur, Gilles Baril ptre, - 214 pages

___________________________________________________________________________


De dimanche en dimanche

Un deuxième volume,
dans la continuité du précédent,
présente ses homélies des dimanches de l’Année B.

Edité en 2012 - auteur, Gilles Baril ptre. - 218 pages

 

___________________________________________________________________________

De dimanche en dimanche


Un troisième volume,
dans la continuité des précédents,
présente ses homélies des dimanches de l’Année C.

Edité en 2012 - auteur, Gilles Baril ptre. - 240 pages
___________________________________________________________________________

Le quotidien de l’évangile

Ce volume nous propose des réflexions sur la nouvelle évangélisation,
des façons d’évangéliser au quotidien, des témoignages de l’évangélisation à travers l’Histoire de l’Église et comment reconnaître les interpellations de Dieu par les gens qui nous entourent.
Edité en 2012 – auteur, Billes Baril ptre. - 140 pages

_______________________________________________________

Source:
L'aventure d'une vie, publié en 2002 par Gilles Baril, ptre
L'aventure d'une vie la suite, publié en 2012, par Gilles Baril, ptre.
Photos sur le web
Photos personnelles de Gilles Baril ptre.
__________________________________________________________________________________________
Recherche et conception: Réjean Vigneux
Révision: Marielle Lefebvre
Mise à jour: 05-2014