Imprimer Texte plus gros Texte plus petit


La foi en action > Choix de textes sur l'évangélisation des milieux > François, va et répare ma maison
Texte plus gros Texte plus petit

François, va et répare ma maison

 

Notre avenir communautaire

NOTRE AVENIR COMMUNAUTAIRE

Gilles Baril, prêtre
Animateur spirituel du diocèse de Sherbrooke

L'avenir de nos communautés paroissiales repose sur plusieurs réalités qu'il me semble bon de rappeler :

  • La condition réelle de nos infrastructures, à savoir si nos édifices sont en bonne condition ou s'ils ont besoin de réparations majeures trop dispendieuses pour nos budgets.

  • Les conditions financières de la communautés : les placements financiers accumulés au cours des années antérieures ne sont pas garants de notre avenir, car la diminution des argents récoltés de mois en mois nous oblige à puiser dans nos économies pour l'entretien et les réparations même si les marguilliers sont soucieux dans la gérance administrative.

  • Les bénévoles : Ce sont ces gens qui se dévouent de semaines en semaine en liturgie, en catéchèse, en pastorale, en soutien matériel... Ces gens à qui nous nous ne pourrions pas donner de salaire décent pour le temps qu'ils donnent à la communauté. Rappelons aussi que deux ou trois bénévoles d'une générosité exceptionnelle n'assurent pas l'avenir d'une communauté car un jour, ils quitteront leurs postes et personnes n'aura été préparé pour les remplacer. J'entends l'adage qui dit: "Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin." Il ne faut jamais arrêter d'initier les gens à mettre leurs talents et leur bonnes volontés au service des autres. Saint Augustin enseignait qu'un critère important du vécu évangélique consiste à faire passer le bien communautaire avant le bien privé.

  • Les fréquentants des célébrations dominicales : Jean XXVIII disait que la paroisse est le puit d'eau vive où tous peuvent se désaltérer. On y retrouve des jeunes et des ainés, des gens engagé dans la foi et des chercheurs de la Vérité, des gens cultivés et des gens sans instruction...

  • poupee russe

    Quand nous sommes réunis à la table du Christ, c'est toute la communauté qui se trouve devant Dieu. Nourris par le Christ, nous devenons une nourriture de Dieu pour ceux et celles qui le cherchent autour de nous. Le pape François nous interpelle beaucoup en ce sens quand il nous invite à sortir de nos églises pour aller dans les périphéries.

  • "Allez vers..." non pas pour les moraliser ou les convaicre de notre foi.

  • "Aller vers..." dans un esprit d'humilité et de service
  • pour écouter, encourager, accompagner...
  • pour témoigner aux gens rencontrés que le Christ est avec eux dans leurs combats et leurs défis, dans leurs dépassements et leur réalisations heureuses...
  • Apprendre à soutenir chaque personnes rencontrée en communiant à leurs préoccupations, ce qui demande parfois de renoncer à ses principes et ses idéaux.

    Publié avec l'autorisation de l'auteur
    Extrait de: Notre avenir communautaire, Gilles Baril, prêtre