Imprimer Texte plus gros Texte plus petit
Texte plus gros Texte plus petit


Prière
> Apprendre à prier > Liste des commentaires sur la prière

Seigneur, apprends nous à prier

Commentaire de la semaine sur la prière

p43-peutonapprendre.htm

Henri NouwenPeut-on apprendre à prier?


Henri Nouwen

________________________________________________________________________________

Dans son livre "Les trois mouvements de la vie spirituelle", J. Henri Nouwen pose la question la plus fondamentale de la personne humaine, à savoir la capacité d’atteindre Dieu, cette question qui dépasse toute évidence et toute démonstration.

Et à ce stade, Nouwen se précipite au travers et se heurte à un paradoxe, le paradoxe de la prière. « Le paradoxe de la prière, c’est que nous devons apprendre à prier alors que nous ne pouvons que la recevoir comme un don. » (8 :87) « Nous ne pouvons pas contraindre Dieu à entrer en relation avec nous. Dieu vient à nous de sa propre initiative, et aucune discipline, aucun effort ni pratique ascétique ne peut le forcer à venir. Tous les mystiques, avec une impressionnante unanimité, insistent sur le fait que la prière est une « grâce », c’est-à-dire un don gratuit de Dieu, auquel nous ne pouvons répondre que par la gratitude. Mais ils se hâtent d’ajouter que ce don précieux est, en fat, à notre portée. » (8 :88) Nouwen, en présentant les choses autrement afin d’aider ses lecteurs, continue à les conduire dans cet espace de liberté où la personne humaine vit véritablement et où Dieu est presque présent. « La prière, c’est donc la respiration de Dieu en nous, par laquelle nous partageons l’intimité de la vie intérieure de Dieu, et nous naissons de nouveau. » (8 :89)

Ceux qui fouillent la littérature au sujet de la prière découvrent qu’il existe différentes traditions de prière. L’orthodoxie orientale a développé une très riche spiritualité de la prière, au long des siècles, autant dans ses monastères que dans les paroisses. Il existe différentes écoles de prière, mais l’école connue sous le nom d’hésychasme vient tout de suite à l’esprit. La Prière de Jésus qui se situe dans cette tradition est une « technique » qui permet de suivre Paul quand il recommande de prier sans cesse. « Priez en tout temps, priez sans cesse, remerciant pour tout, parce que c’est la volonté de Dieu sur vous en Jésus-Christ. » (1Th 5,16-18) Nouwen enseigne de nombreux cours sur ces différentes traditions, vérifiant en quelque sorte leur utilité comme « instruments » pour les gens d’aujourd’hui (8). Car malgré le paradoxe signalé plus haut, il est possible d’apprendre à prier. Bien de nos prédécesseurs, et certainement plusieurs de nos contemporains, sont disposés à partager leur vie de prière. Vous n’avez pas à toujours partir de zéro.

Très aidants également sont ces lieux où vous pouvez expérimenter une prière continuelle qui se maintient depuis des siècles : monastères, chapelles et églises. Dans ces lieux, vous avez l’impression d’entrer tout droit dans la prière. Cette discipline a été particulièrement négligée dans les programmes de formation pastorale. Ce n’est pas par hasard que Nouwen a tellement insisté sur la prière, dans ses livres sur le service pastoral.Nous engager dans une exploration exhaustive de la « prière de Jésus », de la « prière du cœur » ou « prière intérieure » nous conduirait trop loin, mais nous pouvons tout de même montrer ce que Nouwen en a fait. Il les appelaient « ce courant murmurant qui glisse sous les nombreuses vagues quotidiennes et qui douvre la possibilité de vivre dans ce monde sans être du monde et de tendre vers notre Dieu du sein de notre solitude » (8 :105).

Henri Nouwen: "Les trois mouvements de la vie spirituelle"

______________

Extrait de "Henri Nouwen: sa vie et sa spiritualité" par Jurjen Beumer

_________________
Source de l'image: Partie centrale du vitrail "Notre-Dame de la Belle Verrière" de Chartres