Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
> Témoignage de la semaine > témoignages en archives
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage de la semaine

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action,

et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape Jean-Paul II 1990"Voilà votre rôle dans l'Église: créer des noyaux de croyants qui portent le message du salut de tous côtés, en faisant valoir le poids de votre opinion non pas par l'imposition mais par la force de votre témoignage".

Jean-Paul ii, Ultreya d'Italie en 1990

Dieu compte sur toi Cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Témoignage


Louise Martel

___________

Cursilliste
de
Jonquière

 

________________________________________________________________________________

Je me présente

Je me nomme Louise Martel, j’ai soixante-six ans.
Je demeure à Jonquière au Saguenay.

Je possède un baccalauréat en enseignement du primaire et une maîtrise
en administration scolaire.

Maintenant à la retraite, je donne de mon temps dans le bénévolat.

J’ai trois enfants de quarante à quarante-six ans et deux petits-fils.
Je vis seule depuis 22 ans et je suis divorcée.

J'ai vécu mon Cursillo en 1975

Une enseignante m’a amené à vivre le Cursillo en 1975 à l’âge de vingt-cinq ans.
Je me suis découverte avec mes charismes.

Mon cœur s’est ouvert davantage à ce qui m’entoure.
J’ai fait la rencontre de Jésus-Christ avec son amour inconditionnel et sa présence constante.

Deux ans plus tard, je participais à l’animation d’un cursillo.
Une candidate m’a dit : « Ce que tu es parle si fort que je n’entends pas ce que tu dis. »

Dans le mouvement du cursillo, j’ai été animatrice d’une équipe de base. Ma participation dynamique avec les membres de ma communauté m’a permis de partager de merveilleux moments dans la prière, l’étude et l’action.

Par la suite, j’ai participé à la liturgie
et comme lectrice dans ma paroisse.


Dans ma famille et dans mon travail d’enseignante, j’y ai intégré davantage la prière
et Jésus dans ma vie.

Dans les premières années les activités de rencontres familiales étaient nombreuses.
On pourrait dire que mes enfants ont été élevés dans le cursillo.
Je crois que ce fût pour eux un bon départ dans la vie à voir notre implication dans notre milieu leur fût un exemple salutaire..

Après ma séparation, j’ai suivi plusieurs ressourcements à Jésus-Ouvrier à Québec
et j’ai vécu un Agapèthérapie à Cacouna.

Un bon matin dans le journal on parle de Solitude Apprivoisée pour les personnes seules au Havre de l’hospitalité à Alma.
C’est avec empressement que je m’y insccris. Cela m’a permis de mieux me connaître, de cerner mes besoins comme personne seule et surtout de voir que je ne suis pas seule dans cette situation.
D’autres ont vécu ce passage et s’en sont bien sortis.

Avec Jésus-Christ il n’y a rien d’impossible.

À la croisée du chemin, j’ai choisi de passer sur l’autre rive celle de la joie et du bonheur. Apprendre à me reconstruire, vivre le moment présent et m’aimer suffisamment pour prendre un nouveau départ plus harmonieux.

Comme je le disais si haut, je ne suis pas seule Jésus m’accompagne tout au long du chemin.

J’ai participé sur l’équipe et par la suite j’ai coordonné une fin de semaine de Solitude Apprivoisée.

Je me suis impliquée dans le conseil diocésain de Solitude Apprivoisée durant quelques années.

Par la suite j’ai coordonné un cursillo et participé à quelques fins de semaine.

Mes implications en Église et avec les malades


À l’église j’ai proclamé la parole de Dieu à la messe.

Maintenant je poursuis cette démarche en préparant des homélies que l’on nomment clin d’œil dans la communauté de la Croisée des chemins.

Je suis membres de l’équipe d’animation locale pour prendre en charge nos célébrations comme laics.

Je représente la communauté de la Croisée des chemins au Parvis de Jonquière sur le comité de l'unité pastorale des Deux-Rives.

Depuis un certains temps je me préoccupes des malades et des personnes en fin de vie.

J’ai participé au comité des malades et présentement je fais partie des compagnons et compagnes de passage. Nous disons le chapelet le vendredi après-midi.

Présentement j’accueille un jeune membre de ma famille dans le besoin.


L’écoute, la disponibilité et la tendresse du Père sont au cœur de mes actions.

Louise Martel Jonquière