Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
> Témoignage de la semaine > témoignages en archives
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage de la semaine

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action,

et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape Jean-Paul II 1990"Voilà votre rôle dans l'Église: créer des noyaux de croyants qui portent le message du salut de tous côtés, en faisant valoir le poids de votre opinion non pas par l'imposition mais par la force de votre témoignage".

Jean-Paul ii, Ultreya d'Italie en 1990

Dieu compte sur toi Cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Lettre d'un prisonnier

Lettre d'un prisonnier

celluleUne grâce extraordinaire a été obtenue par les premiers cursillistes du 10 janvier 1949 à Majorque. Voici les faits. Durant la fin de semaine, un candidat avait demandé de porter dans la prière un jeune ami qui se trouvait dans la prison de Palma, (appelée la prison des Capucins car elle se trouvait dans leur ancien monastère). Ce jeune, condamné à mort, demeurait totalement révolté et ne voulait pas voir l'aumônier. Les candidats écrivirent alors une lettre à ce prisonnier en l'assurant de leur préoccupation à son sujet et du soutien de leurs prières. Or, dans la nuit du 28 janvier, le jeune prisonnier répondit au groupe de cursillistes, quelques heures seulement avant son exécution. Voici sa lettre intégralement. C'est un témoignage sur la puissance de la palanca.


Palma, 1h. du matin, chers amis, pères et frères de mon âme.

Ces lignes que je vous écris sont les dernières que vous recevrez de moi. Je vous écris davantage avec le coeur qu'avec la plume. Je suis actuellement à la chapelle. Je veux vous annoncer qu'il me reste peu d'heures avant de quitter le monde de misère et de larmes, mais Dieu peut me venir en aide dans sa grande miséricorde pour redresser mon âme et la préparer à une belle mort, après ma vie aventureuse, moi qui fut victime du milieu. Dieu est capable de me donner la force de reconnaître mes fautes et je lui demande l'unique grâce de mettre fin à ces fautes par une confession sincère qui m'ouvrira, peu à peu, les portes du ciel.

Je dois vous demander pardon pour les scandales que j'ai causé par mes crimes. Jamais comme en ce moment je ne me suis souvenu de vous tous avec plus d'amour, et je veux que ces dernières lignes que j'écris au dernier moment de ma courte vie, servent à effacer toutes les mauvaises choses que j'ai faites et vous servent de souvenir pour vous encourager à vivre comme Dieu l'attend de ses plus fidèles serviteurs.

sacré-coeur de JésusJe suis arrivé au terme de ma course. Merci au Seigneur de m'avoir donné ce temps extra pour guérir ma vie passée et mourir comme un homme qui a la foi. Je suis entouré avec vous de personnes qui ont tenté d'alléger ma souffrance. C'est seulement la foi qui peut donner les forces nécessaires pour surmonter une si grande épreuve. Si vous voulez connaître les détails de mes derniers moments, communiquez avec l'aumônier. Soyez assurés, chers frères, que je monte au ciel pour aller prier pour vous tous. C'est là que je vous attendrai et c'est là que nous nous réunirons un jour pour être heureux éternellement. Sacré-Coeur de Jésus, j'ai confiance en Vous!
Adieu.