Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
> Témoignage de la semaine > témoignages en archives
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage de la semaine

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action,

et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape Jean-Paul II 1990"Voilà votre rôle dans l'Église: créer des noyaux de croyants qui portent le message du salut de tous côtés, en faisant valoir le poids de votre opinion non pas par l'imposition mais par la force de votre témoignage".

Jean-Paul ii, Ultreya d'Italie en 1990

Dieu compte sur toi Cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Mario Couture

Mario Couture

Mario Couture
____________

Cursiliste
de
Dolbeau-Mistassini
au Lac St- Jean

 

________________________________________________________________________________

Je me présente

Mon nom est Mario Couture.
Je suis de la communauté de Dolbeau-Mistassini au Lac St- Jean.
Je demeure avec Gina Gagnon depuis 1981 et marié depuis ’83.
Nous avons 2 garçons de 24 et 26 ans qui habitent maintenant Québec et Montréal.


Cursilliste depuis 2005

Nous avons fait notre cursillo en novembre 2005, Gina (142 ième) et moi (143 ième).

Nous connaissions déjà plusieurs cursillistes car nous rencontrions régulièrement
4 autres couples, tous cursillistes, dans le cadre du Suivi de "Priorité Couple".
Ce suivi fait suite aux fins de semaine de Priorité Couple (Arggiornomento)
où une équipe de 4 à 5 couples ayant fait le week-end s’engagent dans un cheminement afin de garder la flamme bien vivante au sein de leur couple.

Nous avons fait partie de l’équipe d’animation des fins de semaine de Priorité Couple
à deux reprises, soit en 2004 et 2016, et nous nous sommes engagés à supporter le démarrage de deux équipes de Suivi.

Pour garder ma flamme bien vivant aussi comme cursilliste, j’essaie d’aller à mes rencontres hebdomadaires le plus souvent possible dans ma communauté et je ne manque pas beaucoup de clausuras.

J’ai été tellement émerveillé par l’accueil reçu lorsque j’ai fait mon cursillo.
Ce fut une grande joie de découvrir que je pouvais partager ma foi avec cette belle grande famille.
C’est pour moi un plaisir renouvelé à chaque fois que nous accuiellons les nouveaux candidats. Ce sont des moments de grâce.

J’ai fait équipe sur des cursillos à 2 reprises.
La première fois sur le 152 ième en 2008 et l’automne dernier (2015) sur le 183 ième .

À ces 2 cursillos on m’a demandé de faire l’exposée sur le même thème.
Je l’ai abordé sous 2 angles différents.
La première fois j'ai présenté mon parcours en fonction de mes implications dans mon travail, ma vie sociale et dans ma communauté.

La deuxième fois ce fut sous l'angle du rayonnement de mes valeurs comme chrétien.¨

Être disponible à ce que la vie nous propose


Au début de mon parcours dans le monde du travail, j'avais un grand désir d'aider les gens et mon poste d'organisateur communautaire en CLSC me le permettait bien.

Dans ma vie personnelle j’étais aussi très impliqué du côté social et des loisirs.
J’ai vécu toutes ces années à fond de train jusqu’à la fin de la trentaine.
J’étais dans l’action mais ça pouvait ressembler plutôt à un tourbillon.
Au mi-temps de ma vie j’ai dû prendre une pause.
Je n’avais plus d’énergie et ce fut un passage de grande noirceur.
Avec de la patience, des prières et le support de mes proches
j’ai pu prendre des décisions audacieuses.

À 40 ans j’ai signé ma lettre de démission d’un emploi qui me procurait des conditions très avantageuses.
J’ai dû délaisser aussi mes implications bénévoles afin de me permettre de recouvrer la santé.

Ma foi m’a permis de passer ces moments difficiles, ces moments d’incertitudes.
Je me suis abandonné au Père.

Après analyse de ma situation je suis allé me refaire une santé en forêt.

J’ai fait un cours de 10 mois (D.E.P.) en Aménagement de la forêt ce qui m’a permis de travailler 13 ans comme technicien forestier pour une coopérative de travailleurs dans le domaine.

J’ai pu reprendre diverses implications que ce soit sur le C.A. de la coopérative, ministre auxiliaire de communion dans ma paroisse, membre du comité d’urbanisme de ma municipalité, souscripteur pour différentes levées de fonds, etc.
À travers cette démarche de réorientation toutes les pièces du casse-tête ce sont imbriquées les unes aux autres comme par miracle…..
De plus au cours de ces années, puisque j’étais devenu travailleur saisonnier, je pouvais durant l’hiver en période de chômage aider des personnes qui pouvaient avoir besoin.
C’est ainsi que j’ai accompagné jusqu’à la fin de sa vie un ami qui est décédé du cancer.

Par la suite j’ai cheminé avec un ami pendant plusieurs années dans les deuils qu’il a dû faire quant à son autonomie car il est atteint de la SLA.

Au cours de plusieurs hivers j’ai été disponible pour un autre ami qui a fait face à un cancer des ganglions qui en était rendu au grade 4, donc très avancé.
Il a dû recevoir plus d’une quarantaine de traitements de chimiothérapie sur une période de plusieurs années.
Comme il supportait bien les traitements j’allais le retrouver pour faire des escapades en forêt à son petit camp en bois rond.
C’était agréable et important pour lui d’échanger et de profiter de la belle nature si énergisante.
Pour Paul-André ces rencontres l’ont aidé grandement à passer à travers tous ces traitements.
Aujourd’hui encore il ne perd jamais l’occasion de témoigner toute la reconnaissance qu’il a envers moi pour le support que j’ai pu lui apporter.

J’ose l’écrire de cette manière car je ne réalisais pas jusqu’à quel point ces petits gestes d’amour peuvent être important pour les autres. Seulement être disponible, être là pour eux.

Être là aussi, être disponible à ce que la vie nous propose. C’est la base de ma foi comme chrétien. Je prie intensément ¨Que ta volonté soit faite¨ et je m’y abandonne.
Ce n’est pas toujours facile, mais il faut faire confiance. C’est ça la foi.

Donc pour mettre tout ça en pratique, il y a près de 3 ans maintenant je me suis blessé en forêt dans le cadre de mon travail.
Je n’avais pas assez accumulé de semaines pour me requalifier au chômage.
J’ai donc pris un cours de 70 heures qui me permettait d’obtenir un permis d’agent de sécurité.
J’ai pu rapidement être embauché par une agence et faire les heures qui me manquaient pour être éligible à nouveau à l’assurance emploi.
Par la suite, cette nouvelle aventure m’a amené à travailler comme agent de sécurité dans une polyvalente auprès des élèves de secondaire 3,4 et 5 au printemps 2015.
Je ne savais pas comment ça se passerait avec les ados.
J’ai fait confiance et c’est devenu pour moi une magnifique expérience.
J’entre dans la polyvalente en demandant au Seigneur de m’accompagner et de passer devant moi afin de préparer mes rencontres et mes contacts.
C’est épatant le nombre de fois où je me retrouve à la bonne place au bon moment.

Je circule partout dans l’école en faisant rayonner mes valeurs de chrétien, de paix, de joie et d’harmonie.
Je regarde les personnes avec des yeux tout rempli d’amour.
Je tente d’être patient, compréhensif, doux et sage.
J’essaie de voir l’enfant de Dieu en chaque personne.
Je les respects et tente de répondre à leurs besoins avec bienveillance.
Je réussi à faire respecter les consignes et les règles de l’établissement tout en douceur.

Les nombreuses marques d’appréciation et les commentaires positifs, autant des élèves que du personnel et de la direction, m’invitent à continuer dans ce sens.

 

Je suis un cursilliste
et
un chrétien qui veut faire rayonner ses valeurs.

Pour y arriver, moi et ma conjointe récitons régulièrement la prière du matin
que le cursillo nous a fait connaître.

Cette prière est à la base de notre action.
Elle nous sculpte un peu plus à chaque fois que nous la récitons.

Voilà mon petit secret !



PRIÈRE DU MATIN

Seigneur dans le silence de ce jour naissant,
je viens te demander la paix, la sagesse, la force.

Je veux regarder aujourd’hui le monde avec des yeux tout rempli d’amour,
être patient, compréhensif, doux et sage.
Voir au-delà des apparences tes enfants comme tu les vois toi-même,
et ainsi ne voir que le bien en chacun.

Ferme mes oreilles à toute calomnie,
garde ma langue de toute malveillance,
que seules les pensées qui bénissent demeurent en mon esprit,
que je sois si bienveillant et si joyeux
que tous ceux qui m’approchent sentent ta présence.

Revêt moi de ta beauté, Seigneur,
pour qu’au long de ce jour je te révèle.
Amen !