Imprimer Texte plus gros Texte plus petit


La foi en action > Choix de textes sur l'évangélisation des milieux > François, va et répare ma maison
Texte plus gros Texte plus petit

François, va et répare ma maison

 

Message de Jean-Paul II aux cursillistes, juillet 2000

Jean-Paul IIMessage de Jean-Paul II aux cursillistes
lors de la 4e Ultreya nationale d'Italie,
le 6 mai 1995

 

Votre Mouvement vous demande d'être ferment d'Évangile dans la pâte humaine.

Ce n'est pas une tâche facile car elle exige une grande humilité et une foi solide dans le Seigneur. En agissant dans le monde où ne manquent pas, grâce à Dieu, des signes d'espérance et d'énergies positives au service du bien, vous découvrez cependant chaque jour de grandes blessures qui l'affligent, comme la sécularisation, l'indifférence religieuse, la violence, le mépris de la vie humaine, etc. Par votre discrète action apostolique, placez-vous du côté de l'humanité blessée et préparez-la à accueillir la vérité de l'Homme, le Christ. Après avoir préparé le terrain à la grâce rédemptrice, vous pourrez offrir à beaucoup de gens au moyen du Mouvement des Cursillos, une rencontre profonde, libératrice et joyeuse avec le Seigneur.

Demeurez toujours un ferment actif. Et comment y parvenir?

Votre programme spirituel et apostolique emploie l'image du TRÉPIED pour vous rappeler que la prière, la formation et l'action sont les trois conditions qui garantissent la fidélité à votre vocation cursilliste.

painsL'évangélisateur est avant tout celui qui, ayant trouvé la perle précieuse de l'Évangile, sent le besoin de partager sa découverte avec autrui. Et précisément, c'est dans une écoute priante que l'on peut capter la bonne nouvelle de l'amour de Dieu.

 

PRIÈRE

La PRIÈRE constitue toujours le grand moyen d'expérimenter la joie de se sentir les enfants bien-aimés du Père. À ce besoin de prière est liée également l'obligation de l'apôtre de vivre constamment dans la grâce. En fait, ce ne sont pas seulement ses paroles mais surtout son identité en tant que temple du Dieu vivant et sa configuration au Christ qui susciteront le désir de la rencontre avec Dieu chez celui qui en est éloigné.

 

ÉTUDE

Soyez toujours prêts à répondre à ceux qui vous demandent raison de votre espérance (I Pi 3,13). Pierre suggère ici une autre dimension incontournable de l'évangélisateur : la nécessité d'approfondir le fondement rationnel de la Bonne Nouvelle au moyen de l'ÉTUDE permanente de la Parole de Dieu et de la tradition vivante de l'Église. [...] Les premiers bénéficiaires seront les membres de sa propre famille. Je vous exhorte, chers cursillistes, à vivre, à soutenir et à propager la pratique si louable de la lecture de l'Évangile en famille, précieuse occasion de rencontre avec le Seigneur.

 

ACTION

Finalement, l'approche du troisième millénaire chrétien et l'urgence d'une nouvelle évangélisation doivent vous trouver particulièrement engagés dans l'ACTION missionnaire, avec une nouvelle ardeur et de nouvelles méthodes. L'action apostolique doit être de plus en plus minutieuse et ramifiée pour pouvoir porter le Christ à tous les milieux, en manifestant à ceux qui sont éloignés le visage miséricordieux du Père et en donnant une expérience renouvelée de l'Église.

 

Chers cursillistes, le Christ compte sur vous, ne vous dérobez pas à son invitation. Soyez généreux et audacieux dans votre réponse. Que Marie, Mère de l'Église, vous accompagne dans le défi quotidien de l'évangélisation. De tout coeur, je vous encourage et je vous bénis.

Jean-Paul II donne deux directives précises
aux cursillistes du monde entier.
«SERVICE DE LA VÉRITÉ
ET FORCE DE COMMUNION
»


Très chers frères et soeurs!

1. Je suis heureux d'adresser un salut affectueux à vous tous qui êtes réunis des cinq continents pour la IIIe Ultreya mondiale du Mouvement des Cursillos. Merci de votre visite et bienvenue à tous! (Le Pape adresse alors une bienvenue spéciale en espagnol, anglais, français et allemand. Il poursuit en italien).

Je salue la présidente de l'OMCC et je la remercie pour les paroles cordiales qu'elle m'a adressées en votre nom, présentant l'engagement apostolique de votre Mouvement et le bien que le Seigneur accomplit à travers vous. Je salue les fondateurs et les animateurs spirituels, ainsi que les divers représentants du Mouvement.

Votre présence, si variée et si joyeuse, atteste que la petite semence jetée en Espagne il y a plus de 50 ans est devenue un grand arbre riche des fruits de l'Esprit. Elle continue même à constituer une heureuse réponse à la question formulée par mon vénéré prédécesseur, Paul VI, à la première Ultreya mondiale de Rome: "L'Évangile a-t-il encore la capacité de conquérir l'homme dans la civilisation urbaine et rurale?"


Je m'unis donc avec une grande joie à votre action de grâce au Seigneur pour ce qu'Il a accompli et ne cesse d'accomplir dans l'Église à travers les Cursillos. Le thème de cette Ultreya - "évangéliser les milieux du troisième millénaire: un défi pour les Cursillos" - témoigne de l'effort de reproposer avec des moyens et un enthousiame renouvelés l'expérience du Christ aux hommes et aux femmes du nouveau siècle.

Cela devient encore plus urgent à partir du moment où "des pays et des nations entières capables de faire naître des communautés de foi vivante et active sont maintenant mises à dure épreuve et parfois sont même radicalement transformées par la diffusion incessante de l'indifférence religieuse, de la sécularisation et de l'athéisme" (CL # 34).

Levain prophétique

2. Face à cette situation qui pousse les croyants à "refaire le tissu chrétien de la société humaine", la méthode du Cursillo se propose de contribuer à transformer dans un sens chrétien les milieux où les personnes vivent, grâce à l'insertion d'hommes nouveaux, rendus tels par la rencontre avec le Christ.

C'est vers cet objectif que tendent les trois jours du Cursillo, au cours desquels une équipe de laïcs et de prêtres, soutenus par la prière et par l'offrande de sacrifices de la part des autres membres du Mouvement, communique les vérités fondamentales de la foi chrétienne de manière vivante.

L'annonce du Christ ainsi proposée ouvre presque toujours les participants au don de la conversion et à une conscience plus profonde du baptême reçu et de la
mission dans l'Église. Ils se sentent appelés à être levain qui se mélange à la pâte afin que tout se fermente (cf. Mt 13,13), sel de la terre et lumière du monde (Mt5,13-14) pour annoncer à tous ceux qu'ils rencontrent qu'il n'y a de salut qu'en Jésus Christ (Act 4,12) et que "le mystère de l'homme ne s'éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné" (GS # 22).

Le service de la Vérité

3. (En français). Très chers frères et soeurs, soyez des témoins courageux du service de la Vérité et travaillez sans relâche avec la force de la communion. En vous appuyant sur vos riches expériences spirituelles, qui sont un trésor, accueillez le défi que notre temps pose à la nouvelle évangélisation et apportez-lui sans peur votre propre réponse. Face à une culture qui, assez fréquemment, nie l'existence même d'une Vérité objective de valeur universelle et qui s'égare dans les sables mouvants du nihilisme, les fidèles doivent savoir indiquer clairement que le Christ est le Chemin, la Vérité et la Vie (cf. Jn 14,6).


(En anglais). Vous qui avez ouvert avec générosité votre coeur à Jésus, vous êtes appelés par Lui à proclamer inlassablement son nom à ceux qui ne le connaissent pas encore. Il vous appelle à son service, au service
de sa Vérité, la vérité qui libère. Plus ce "service de la Vérité" fera partie de votre vie quotidienne, plus il sera convaincant. Comme vous le rappelle une prière souvent utilisée dans votre Mouvement, "le Christ n'a pas de mains, Il n'a que nos mains pour transformer le monde; le Christ n'a pas de pieds, Il n'a que nos pieds pour conduire les gens jusqu'à Lui; le Christ n'a pas de lèvres, Il n'a que nos lèvres pour parler aux autres".

Fidélité au magistère et communion

4. (En espagnol). Tel est votre apostolat: accomplissez-le dans une harmonie ecclésiale constante, afin que celui-ci manifeste la "force de communion" qui constitue le style et le contenu même de la mission du Peuple de Dieu.

Face à des formes d'individualisme qui fragmentent et dispersent les ressources évangélisatrices, conjuguez vos efforts missionnaires à ceux des multiples groupes ecclésiaux suscités par l'Esprit dans l'Église de notre temps. Efforcez-vous ensemble de reproposer la beauté des premières communautés chrétiennes qui faisaient s'exclamer les païens avec émerveillement: "Voyez comme ils s'aiment!"

Soyez toujours dociles aux orientations du Magistère. En effet, aucun charisme ne dispense de la référence et de la soumission aux pasteurs de l'Église dont le discernement est une garantie de fidélité au charisme lui-même. Puisse la célébration d'aujourd'hui susciter également en chacun de vous une fidélité renouvelée à votre charisme et une communion ecclésiale plus forte encore.

Le vrai bonheur à suivre le Christ

5. "De Colores..." (En entendant ces mots, la foule se mit à chanter!) "De Colores se visten los campos en la primavera..." Au cours des journées du Cursillo, les paroles de ce chant populaire aident les participants à réfléchir sur la beauté multiforme du créé. En rencontrant le Christ, vous avez appris à voir avec un regard neuf les personnes et la nature, les événements quotidiens et la vie dans son ensemble. Vous avez ressenti que suivre le Seigneur apporte le vrai
bonheur.

Cette expérience personnelle et communautaire doit ensuite être communiquée aux autres. De nombreuses personnes de notre temps - qui malheureusement se sont éloignées de Dieu - attendent de vous la lumière de la foi qui leur fasse redécouvrir à eux aussi les couleurs de l'existence et la joie de se sentir aimés de Dieu. Courage! Ultreya! En avant! Vous répète aujourd'hui le successeur de Pierre. Tournez-vous vers Marie, exemple indéfectible à Dieu et, comme elle, placez en toute circonstance votre confiance en Dieu, Père de miséricorde, qui veille sur vos pas le long du chemin de la vérité et de l'amour.

Après deux salutations spéciales en portugais et en polonais, le Pape termine ainsi: Avec affection, je vous assure de mon rappel constant dans la prière et je donne à tous et chacun de vous la bénédiction apostolique, propiciatrice d'abondantes grâces divines.

____________________________________

Tiré du site Internet du Vatican
(http://www.vatican.va/news_services/or/or_fra/text.html)