Imprimer Texte plus gros Texte plus petit


La foi en action > Choix de textes sur l'évangélisation des milieux > François, va et répare ma maison
Texte plus gros Texte plus petit

François, va et répare ma maison

 

FR04-Le miracle de l'UNITÉ a commencé

"Le miracle de l'UNITÉ a commencé"

Le 14 janvier 2014, le pape François acceptait de se laisser filmer avec un smartphone, le temps de livrer un message œcuménique pour le rassemblement d'une communauté anglicane au Texas.

Pape François dans une vidéo


Le Pape François était filmé par l'évêque anglican Anthony Palmer, membre de la Communion des Églises anglicanes épiscopaliennes (CEEC),
qu'il appelle « son ami » puisqu'il l'avait connu lorsqu'il était archevêque de Buenos Aires – et l'avait rencontré ensuite le 14 janvier 2013 au Vatican. La vidéo de sept minutes a été diffusée le 20 février au cours du rassemblement du groupe anglican charismatique « Kenneth Copeland Ministries » et publiée sur la plate-forme de vidéos Youtube.

Le pape François y est présenté dans les deux premières minutes.

Suite au décès tragique de l'évêque anglican Tony Palmer, survenu le 20 juillet 2014, la vidéo originale a été retirée. La vidéo suivante a été réalisée par la communauté du Chemin Neuf, via le réseau de international prière « Net for God ».


NOTE: Le texte qui suit a été écrit en français à partir de plusieurs sites

 

Chers frères et sœurs,

Excusez-moi parce que je parle en italien mais, je ne parle pas anglais. En réalité, je ne parlerai ni en italien, ni en anglais mais « avec le langage du cœur. » C'est une langue plus simple et plus authentique, et cette langue du cœur a une grammaire spéciale. Une grammaire simple.

Deux règles: "Aime Dieu plus que tout et aime l'autre, parce qu'il est ton frère et ta sœur." Avec ces deux règles, nous pouvons aller de l'avant.

Je suis ici avec mon frère évêque, Tony Palmer. Nous sommes amis depuis plusieurs années. […]

Je vous adresse une salutation joyeuse et nostalgique, joyeuse parce que cela me donne de la joie que vous soyez réunis pour louer Jésus Christ, l'unique Seigneur, pour prier le Père et recevoir l'Esprit. C'est un signe que le Seigneur travaille dans le monde entier.

 

Mais, tout comme les familles humaines qui sont parfois divisées, les chrétiens sont un peu - permettez-moi ce mot - séparés, à cause des péchés et des malentendus de l'histoire.

Sur cette longue route de péché communautaire, la faute revient à tous, car tous les chrétiens sont pécheurs et un seul est Juste : le Seigneur.

La nostalgie pousse à désirer que cette séparation finisse et que soit donnée la communion.

La nostalgie de cette étreinte, dont parle la Bible, quand les frères de Joseph, affamés, sont allés en Égypte pour pouvoir manger et ont trouvé quelque chose de plus que de la nourriture : ils ont trouvé leur frère.

Tout comme la famille de Joseph avait de l'argent, mais ne pouvait se nourrir d'argent, ainsi les chrétiens ont tous de l'argent, l'argent de la culture, de [leur] histoire et de [leurs] traditions religieuses, mais ils doivent se retrouver comme frères et pleurer ensemble comme Joseph : les larmes de l'amour sont des larmes qui unissent.

 

Faisons grandir la nostalgie afin qu'elle nous pousse à nous trouver, à nous embrasser et à louer Jésus Christ, comme unique Seigneur de l'histoire.

 

Avançons, nous sommes frères… échangeons cette étreinte spirituelle et laissons le Seigneur finir l'œuvre qu'il a commencée, car c'est un miracle : le miracle de l'unité a commencé ».

Et comme le dit un célèbre auteur italien [Alessandro Manzoni] dans l'un de ses romans : "Je n'ai jamais vu le Seigneur commencer un miracle et ne pas le terminer." Il achèvera le miracle de l'unité. »

 

Je vous remercie profondément de m'avoir écouté. Je vous remercie de m'avoir permis de parler avec le langage du cœur.
Et je vous demande également une faveur: S'il-vous-plaît, priez pour moi, car j'ai bien besoin de vos prières... et moi je prierai pour vous... Et demandons au Seigneur qu'Il nous réunisse tous...

 

Je vous demande de me bénir, et je vous bénis. De frère à frère. Je vous embrasse. Merci.

________________
Sources: Chemin-neuf Zenit