Imprimer Texte plus gros Texte plus petit


La foi en action > Choix de textes sur l'évangélisation des milieux > François, va et répare ma maison
Texte plus gros Texte plus petit

François, va et répare ma maison

 

La vie en Église et le sport

François rappelle que le sport doit être une école du respect

Le Pape a reçu en audience ce samedi 11 mai 2019 les membres du Centre sportif italien, organisme fondé il y a 75 ans, à la fin de la Seconde guerre mondiale.

Grand passionné de football, le Pape François a rappelé dans de nombreux discours de son pontificat la valeur du sport, comme un lieu d’éducation au respect de l’autre et au contrôle de soi. Il l’a répété ce matin en parlant des règles du jeu, qui, dans le sport dans la vie, sont «essentielles pour vivre ensemble»«Le bonheur ne se trouve pas dans l’intempérance, mais dans la poursuite de ses propres objectifs avec fidélité.»

François a rappelé que cette puissante association, qui compte 1,2 millions de membres dans toute l’Italie, témoigne de «la valeur du sport comme instrument pour promouvoir l’accueil, la santé, le travail, l’égalité des chances, la sauvegarde de l’environnement, la protection de l’enfance et de l’adolescence, la cohésion et l’intégration sociale».

Dans un perspective chrétienne qui doit aider à regarder l’autre, et donc même l’adversaire, avec un regard miséricordieux et bienveillant, le sport doit cultiver la dimension de la gratuité. François a donc invité les jeunes sportifs amateurs à se faire missionnaires dans les environnements qu’ils fréquentent, «en transmettant la joie de s’améliorer chaque jour».

«Puissiez-vous être toujours reconnaissants à ceux qui vous éduquent et vous accompagnent, aux entraineurs, aux éducateurs, aux parents et à vos familles, a exhorté le Pape. Puissiez-vous être porteurs d’espérance dans tous les environnements dans lesquels vous êtes amenés à vivre, et à être toujours proches de celui qui parmi vous est plus faible à cause d’un handicap, de façon à ce qu’il participe aux différentes activités avec les autres, et ne se sente jamais exclu. Puissiez-vous aussi accompagner, avec votre amitié et le soutien concret ceux d’entre vous qui se dédient aux projets de volontariat sportif international, qui vous êtes en train de réaliser dans différents pays, et qui représentent un signe précieux pour notre temps», a conclu François.



par https://www.vaticannews.va/fr

______________

mise en ligne sur http://fr.radiovaticana.va/